Les différentes méthodes d’implantation des cheveux

implantation des cheveux

Publié le : 22 octobre 20227 mins de lecture

La greffe de cheveux est une technique qui peut être pratiquée aussi bien sur les hommes que sur les femmes. Plus précisément, elle constitue l’alternative idéale pour les personnes qui souffrent d’alopécie ou de perte de cheveux. Plusieurs techniques d’implantation de cheveux ont été inventées par les médecins spécialistes pour combler les zones dégarnies. Parmi celles-ci, on peut citer le DHI, le FUE, le FUT, etc. Si vous souhaitez en savoir plus, ce guide vous fournira toutes les informations dont vous avez besoin.

La technique de greffe la plus adaptée !

Avant toute chose, la greffe de cheveux a connu une évolution remarquable depuis le succès de la première intervention. Pour information, la greffe de cheveux consiste à prélever des cheveux sur une zone saine et bien remplie de la tête afin de les réimplanter dans le cuir chevelu. Il existe plusieurs méthodes valables, chacune ayant ses avantages et ses particularités. Il est alors nécessaire de trouver ou de choisir la technique idéale, notamment celle qui répond aux paramètres requis par l’opération et le patient lui-même.

Les différentes techniques de greffe de cheveux sont accessibles à tous, notamment à ceux qui souffrent de calvitie. Ces méthodes sont les plus demandées par de nombreuses personnes car elles sont plus efficaces. En général, chaque situation est unique. Il est donc important d’évaluer certains critères afin de déterminer la procédure la plus appropriée pour chaque patient.

En outre, les greffes de cheveux ne permettent pas de retrouver les cheveux de sa jeunesse. Cependant, les greffes de cheveux réalisées par un médecin expérimenté et diplômé dans ce domaine permettent d’obtenir un meilleur résultat. En d’autres termes, elle permet une meilleure qualité de repousse des cheveux ainsi qu’une meilleure densité de cheveux dans la zone ciblée.

Bien entendu, vous devez connaître les meilleures techniques de greffe de cheveux qui sont idéales et adaptées à votre cas. Pour ce faire, il vous suffit de visiter le site officiel de la clinique Hasci. Vous pouvez également contacter la réception ou le service clientèle du cabinet afin de prendre rendez-vous pour une consultation préopératoire.

Évaluer chaque facteur pour choisir la méthode la plus appropriée !

Vous devez prendre en compte plusieurs facteurs afin de déterminer la meilleure méthode de greffe de cheveux. Tout d’abord, il est important de connaître la raison de la perte de cheveux, son évolution et son étendue par rapport aux différents stades de la calvitie. Ensuite, il est indispensable de procéder à un examen minutieux de votre cuir chevelu, de la qualité de votre peau, de sa couleur, de sa texture, de l’implantation des cheveux, etc. Le spécialiste vérifie également la zone où sera effectué le prochain prélèvement en contrôlant l’amincissement et la bigamie.

En général, votre médecin compte précisément le nombre de cheveux sains qui peuvent être prélevés et aussi le nombre de greffons nécessaires pour atteindre votre objectif. Dans ce cas, l’analyse de la quantité et de la souplesse de la peau sur la zone saine est certainement déterminante pour établir la faisabilité de la greffe et choisir la bonne méthode d’implantation des cheveux.

Les techniques de greffe de cheveux FUE et FUT !

D’une manière générale, les deux techniques de greffe de cheveux FUE et FUT sont considérées comme les meilleures et les plus demandées en raison de la qualité du résultat final et de leur efficacité. Elles consistent à prélever des cheveux sains pour réimplanter de nouvelles unités folliculaires sur la partie bigame. Il s’agit d’une intervention chirurgicale réalisée sous anesthésie locale et indolore pendant l’opération.

En revanche, la technique FUE ou Follicular Unit Extraction est une intervention réalisée par un chirurgien plasticien spécialisé dans le domaine. Ce dernier procède manuellement ou avec un outil motorisé à l’extraction des follicules pileux sur la partie de prélèvement. Ensuite, le chirurgien professionnel peut placer chaque unité folliculaire sur le cuir chevelu chauve ou clairsemé. Chaque greffon est implanté en fonction de l’orientation des cheveux et de la densité à retrouver. L’objectif est d’obtenir un résultat plus naturel à la fin de l’opération. Cette méthode d’implantation de cheveux ne laisse pas de cicatrices après l’opération.

D’autre part, la technique FUT ou Follicular Unit Transplant consiste à prélever une bandelette de cuir chevelu dans la zone de repousse permanente, au-dessus de la nuque et à l’arrière de la tête. Également appelée technique de la bandelette, elle consiste à transplanter les bulbes pileux dans la zone chauve ou dégarnie. Cette méthode utilise une suture spéciale résorbable et dissimule la cicatrice sur la zone prélevée. Elle permet de réaliser une greffe avec une forte densité de cheveux en un clin d’œil. En revanche, elle n’est généralement pas recommandée si la peau de la partie à prélever est tendue.

La technique de transplantation capillaire IFA et DHI !

La technique de greffe de cheveux IFA présente une grande anomalie dans sa caractéristique. Il s’agit, entre autres, d’une sorte d’extraction automatisée des follicules pileux réalisée avec une machine Safer, un robot Artas et un appareil Neograft. Les gestes mécaniques sont plus agressifs pour les cheveux transplantés et pour la peau par rapport à la main d’un professionnel. Aussi, cette technique n’est pas révolutionnaire. Pour les patients, le résultat est visible, mais avec des cicatrices et des greffons fragiles et faciles à arracher. Elle présente également un taux de repousse des cheveux moyen pour une implantation invasive.

Quant à la méthode DHI, c’est une technique de greffe de cheveux qui évolue et s’améliore. Elle est désormais pratiquée par de nombreux médecins internationaux qui ont consacré plusieurs années de recherche. La procédure à suivre pour développer cette technique DHI se distingue des autres par sa propriété indolore et non invasive. Aucune incision n’est pratiquée au cours de la procédure.

A l’aide d’un stylet injecteur DHI, les cicatrices ne laissent aucune trace sur la zone prélevée et le résultat final est délicatement naturel. Le DHI permet de contrôler l’angle, l’orientation de chaque greffon et la profondeur suite à l’implantation des cheveux naturels présents sur la partie bigame. La procédure et la standardisation de la technique DHI permettent au médecin de reproduire toutes les étapes nécessaires à la greffe.

Plan du site